O3fpv le 180 Formule 1 !


En ces jours de fin d’années, alors que la poste met du temps à me livrer plein de super matos à analyser, j’ai décidé de remettre un peu au goût du jour un châssis que j’apprécie tout particulièrement: le O3-fpv 180 V3.

J’ai déjà testé pas mal de choses avec ce petit chassis 180 de chez O3fpv, sa conception facile à la maintenance et sa solidité à toute épreuve font que je l’apprécie toujours autant.

Une chose lui manquait quand même tout particulièrement en ces temps chahutés par le mauvais temps et la boue qui jonche le sol, c’est un canopy digne de lui.
Après de nombreuses et nombreuses heures de modélisations et d’essais, je suis fier de vous montrer la dernière version de son canopy, ainsi que la nouvelle configuration que je lui ai fait adopter !

Le châssis de O3fpv paré de son canopy type formule 1 avec buses de refroidissement qui envoient le flux d’air vers le vtx.

Côté config, je lui ai collé ceci dans son ventre haut de 25mm.

1x récepteur radio d4rII (en ppm) pour aller avec ma frsky taranis, j’ai retiré les pins pour le rendre plus plat.

1x micro contrôleur F3 AIO de vol avec PDB intégré au format 20mmx20mm : PBF3 EVO 6DOF

4x esc littlebee S de 20A

4x moteurs DYS SE1806 2700kv

1x émetteur vidéo skyzone TS5823S 5.8GHz 200mW 40ch

1x antenne aomway cloverleaf 4 lobes RHCP

1x caméra Foxeer HS1177M

1x filtre actif 25V 2A pour l’alimentation de la vidéo

1x buzzer connecté à la carte contrôleur de vol pour les alertes ou la localisation

Franchement ça vole plutôt pas mal du tout en 3S comme en 4S.
Pour le moment la carte tourne à 8Khz/4Khz avec gyro et accéléromètre configurés et utilise seulement 20% de la puissance processeur.
Dès que possible je pousse un peu les réglages et tente le passage à 8/8/32.

Le vol est fluide et bien loqué, comme sur un rail avec des virages sec sans dérive.
Les PID sont encore d’origine en betaflight 3.0.1 (la dernière à ce jour de l’article).

Le contrôleur de vol possédait déjà cette dernière version de betafligh dans son ventre et il utilise un processeur F3 et un MPU6000.
Il est chargé avec la version « pikoblx ».
En outre il possède 2 uart directement accessibles, une entrée PPM et une entrée SBUS, les sorties buzzer et led, 6 sorties moteurs (avec PDB de 100A annoncés pour l’alimentation des esc/moteurs), des sorties 5V de 3A, une sortie pour l’alim de l’émetteur vidéo, une sortie 3.3V… bref, ultra complet pour une taille totale de 23mmx23mm et avec trous de fixation en 20mmx20mm

Pour la configuration de la carte, j’ai configuré les bases via le port micro USB et j’ai ensuite connecté une petite interface bluetooth pour arduino sur le port UART1 car le port usb n’est pas accessible à cause du canopy créé (et il se trouve juste derrière une buse de refroidissement donc pas du tout possible de faire une ouverture dans le canopy pour lui).

Tout est connecté en direct sur la carte donc on a un câblage réduit, ce qui entraîne un gain de poids certain.
C’est propre, vite assemblé et il n’y a pas de prise de tête à savoir comment on va faire rentrer tous les câbles dans le châssis.
J’ai complètement zappé faire une photo du ventre de la bête, la prochaine fois que je l’ouvre (pour par exemple lui mettre un récepteur Sbus) je comblerai cet oubli !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code